La grandeur d’un métier est peut-être, avant tout, d’unir les hommes : il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines

En vingt ans de relations professionnelles, je me suis toujours efforcé de mettre en pratique cette citation d’Antoine de Saint-Exupery, tirée de son roman “Terre des hommes” (1939). Cela m’a aidé à prendre conscience d’une volonté d’agir, à mon modeste niveau, sur le déroulement de cette révolution des médias que nous promettait le progrès technologique.

Déjà adepte de l’informatique par la pratique des premiers jeux virtuels, ma rencontre un jour de printemps 1985 avec un micro-ordinateur Apple Macintosh 512K allait être l’origine d’une véritable fascination pour les outils de communication multimédia. Constamment entretenue par la quête de la nouveauté, par le souci du détail et de la qualité, cette passion ne s’est jamais éteinte…

Vivez chaque jour comme si c’était le dernier, apprenez chaque jour comme si vous deviez vivre mille ans

Cette phrase combine deux valeurs de la sagesse populaire : le carpe diem cher aux épicuriens (dont je suis !) et la nécessité d’entretenir le feu de la curiosité, véritable “carburant” de l’intelligence. Elle résume assez bien les raisons de mon intérêt pour la transmission du savoir et des savoir-faire. Ajoutons à cela la préservation de l’esprit critique et nous avons les bases pour affronter cet avenir que nous construisons au quotidien.

Pour terminer, une pensée vers toutes celles et ceux qui, par leurs qualités intrinsèques ou professionnelles, m’ont donné la possibilité de devenir meilleur. Qu’ils en soient ici remerciés.