Internet, vous et la loi

Tombé par hasard via le site du Sénat sur ce rapport du projet de loi «Création et Internet». Rappelons que nos édiles se penchent (depuis plusieurs années déjà…) sur les problématiques liées au respects des droits d’auteurs, à la diffusion de contenus sur le net et au financement de la création culturelle… Vaste sujet sur lequel vous trouverez en ligne de nombreux avis, plus ou moins pertinents.

Cela fait des années que j’évoque ces questions dans mes cours en InfoCom : tout le monde s’est, un jour ou l’autre, procuré un titre ou un album (que l’on possède déjà en CD ou vinyl), simplement parce que c’est plus facile que de l’encoder en MP3 à partir du support original ! Idem pour les vieilles séries, multi-diffusées depuis des lustres sur le câble, et sur lesquelles les officines de vente par correspondance continuent à faire leur beurre… Sommes-nous tous pour autant des pirates, à l’instar de ceux qui vendent des copies de films en distribution ? Mais si les produits sont aisément accessibles à tous, comment seront rémunérés les créateurs de nos divertissements de demain ?

Le document officiel proposé par le sénateur Retailleau repose sur une analyse cohérente et dresser un constat objectif : l’évolution technologique entraîne celle des mentalités et doit forcément aboutir à une remise en cause des principes acquis. Ce projet de loi présente un état des lieux, analyse les causes du phénomène et propose des solutions, parfois sujettes à polémique comme l’a été la possibilité de restreindre (et même de supprimer) l’accès aux fanatiques du P2P. Au final se pose une fois de plus la question du mode de régulation d’internet, qui devra attendre pour bénéficier d’une réponse législative adaptée…

On comprends au regarde de ce texte, qu’il n’est pas facile d’obtenir une position commune entre les fournisseurs d’accès, les industriels du secteurs, les artistes… et les consommateurs-internautes. Il est néanmoins rassurant de constater que derrière les habituelles bouffonneries médiatiques, des interlocuteurs compétents sont à même de réfléchir à des solutions adaptées aux usages numériques.

3 réflexions au sujet de « Internet, vous et la loi »

  1. Ce la fait quelques années que je suis cette actualité avec grand intérêt tant pour l’aspect légal que sur l’aspect pratique des technologies de compressions (MP3 : invention allemande, et le DivX : invention française un p’tit rappel au passage). Je pensais avoir vu a peu près tous les types de solutions au problème épineux des droits d’auteur: paiement au téléchargement, licence globale, musique illimité sur un catalogue limité… Mais la semaine dernière j’ai lu un article:
    http://www.generation-nt.com/nokia-comes-with-music-offre-musique-mobile-actualite-219941.html
    Il explique que Nokia va offrir pendant un an avec ses téléphones le téléchargement illimité dans le catalogue qui ont bâti depuis 10 ans avec les majors. Cela explique en partie la longueur du débat législatif : on imagine bien que les majors n’ont pas intérêt à avoir une loi qui les obligent à traiter la masse titanesque de fichiers échangés via P2P (environ 1,6 Po par an selon le même site, soit 50Go par seconde !) et tout ça à leur frais ou payés par nos impôts.

    Je pense que la rémunération des droits d’auteurs va encore beaucoup évoluer dans l’année qui vient, dans le fond c’est uniquement l’aspect financier qui pose problème. :)

    VacH

    PS: Faut que j’arrête de faire mon geek le dimanche matin

  2. Des chiffres bien hallucinants ! Pour mémoire, je rappellerai que le Po (pétaoctet) représente 1milliard de Go soit encore 10 puissance 15 octets…
    Et sur le fond, on est d’accord, c’est encore une histoire de gros sous.
    Bonne chance avec vos pixels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>