Micro-Hebdo | août 2007

Vastes landes, cimes enneigées, lagons turquoises, planètes désertiques, paysages du Seigneur des Anneaux ou décors à la Star Wars, voilà ce que vous allez pouvoir réaliser avec le logiciel Bryce, sans être un expert de la 3D. Ce logiciel permet en effet de créer de toutes pièces des décors en trois dimensions, de les modéliser, de les habiller, de définir une ambiance avec ciel et soleil, d’ajouter des éclairages… pour obtenir un résultat presque aussi réaliste qu’une photo, pour les plus talentueux !

Attention, ce n’est pas parce qu’il n’est pas payant qu’il s’agit d’un « petit » programme. La version la plus récente, la 6.1 coûte 80 euros. Mais les éditeurs du logiciel ont décidé de rendre gratuite la version précédente, en téléchargement, pour le plus grand plaisir de tous ! (cela fait d’ailleurs plus d’une douzaine d’années que ce logiciel de création de paysages virtuels fédère une communauté dynamique : tutoriaux, modèles, textures… vous trouverez beaucoup de contenu gratuit concernant ce logiciel sur Internet et encore plus de payant ! Mais sans plus attendre, voici quelques conseils pour une première prise en main, car l’interface peut sembler parfois déroutante pour les novices. Lancez-vous !

Bryce, ça marche comment?

Aux commandes de Bryce, vous êtes à la fois décorateur et metteur en scène : face à la caméra, vous disposez les rochers, les mers et les montagnes ; derrière, vous réglez l’angle de prise de vue et la lumière. Au début, en dehors d’un damier en fil de fer, il n’y a rien à l’écran. C’est normal, puisque vous devez tout inventer, à commencer par le sol que vous devrez modeler, puis le ciel et même les éclairages.
Précisons qu’au lancement, Bryce fonctionne en mode plein écran, il n’y a plus aucune barre ou bouton pour retourner à Windows. Pas de panique : ce retour se fait par réduction de la fenêtre, en dirigeant le curseur vers le haut de l’écran, ce qui a pour effet de faire apparaître la barre d’état.
La fenêtre centrale montre le monde virtuel que vous êtes entrain de créer, les barres supérieures et inférieures regroupent les outils de création, la barre de gauche regroupe les outils de visualisation, et la barre de droite les outils de rendu. Plutôt que de progresser au hasard, nous allons donner un thème à notre réalisation, qui sera facile à mettre en oeuvre. Nous vous proposons de créer une île perdue au milieu de l’océan, avec un ciel et une ambiance lumineuse très travaillés.

Pour le moment, votre scène ne comporte que deux éléments : un plan infini et une grille. Cette dernière constituera le sol de notre décor. Lancez un premier rendu (pour fabriquer une image) en cliquant sur la grosse boule grise à gauche, appelée Render. Le logiciel calcule l’image, et n’affiche pour l’instant qu’un ciel nuageux quelconque et un sol gris s’étendant à perte de vue. Ce décor austère constitue la base de notre réalisation : il doit être complété par l’atout de reliefs qui viendront parfaire son réalisme.
Pour visualiser ce que vous faites au fur et a mesure de vos avancées, vous pourrez lancer un rendu ; il vous suffira ensuite d’appuyer sur la touche 1 du pavé numérique pour revenir au mode d’affichage précédent. En changeant de vue. vous comprendrez mieux l’agencement des objets dans espace.
Les différentes vues de travail sont elles aussi accessibles à partir du pavé numérique : 1 correspond à la vue caméra, 2 à la vue de dessus, 3 à celle de côté et 4 à celle de face. Si besoin, vous pouvez zoomer ou dé-zoomer en appuyant sur les icônes en forme de loupe, qui se trouvent en bas à droite de l’écran.

Mettez en place les éléments principaux

II faut maintenant ajouter des éléments à notre décor. Les premiers symboles de la barre d’outils supérieure correspondent aux éléments naturels de notre paysage, comme les montagnes ou les arbres, mais il y a aussi des formes géométriques simples, comme un cube, une sphère, un cylindre, etc. Un simple clic sur un symbole suffit à le faire apparaître au centre de la scène.

Étape 1 > Réalisez le sol

1/ Cliquez sur l’icône en forme de montagne appelé Create Terrain. Un relief montagneux en fil de fer rouge apparaît à l’écran. C’est avec ce relief que nous allons créer l’île. Une petite barre d’icônes est visible à sa droite : cliquez sur celle représentée par un E pour accéder aux propriétés du relief.
2/ Une nouvelle fenêtre s’ouvre. Vous pouvez apercevoir, en haut à droite le relief en 3D, en noir et blanc. Vous pouvez le faire pivoter pour l’observer sous tous les angles en maintenant le clic gauche de la souris dans cette fenêtre – en bougeant la souris.

 

La fenêtre Terrain Canvas sert à modifier le relief avec le pointeur de la souris. Mais nous allons utiliser la fenêtre Editing Tools pour modifier le relief en sélectionnant certaines données. Nous allons d’abord éroder le relief en cliquant une fois sur le bouton Eroded, puis une fois sur le bouton Smoothing, et enfin une fois sur le bouton Round Edges. Cliquez ensuite sur le bouton de validation en forme de V pour confirmer, et fermer cette fenêtre.

3/ Nous allons donner maintenant un peu de hauteur à notre relief. Repérez le petit point noir au sommet du relief : un Y apparaît lorsque le pointeur est dessus. Faites un clic gauche et, sans lâcher le bouton de la souris, déplacez la souris vers la droite, puis relâchez le bouton lorsque la hauteur vous convient.

 

Maintenant, nous allons choisir l’aspect du relief (couleur, texture…). Pour cela, cliquez sur l’icône M à droite. Dans la nouvelle fenêtre Materials Lab qui apparait, cliquez dans le cadre situé en haut à droite sur le bouton Texture Library. Un menu s’affiche. Cliquez sur Rocks, puis sur Greystone.

Cliquez ensuite dans l’interface centrale sur le premier emplacement de la ligne Diffuse, sur le deuxième emplacement de la ligne Ambient, et sur le deuxième emplacement de la ligne Bump Height. Confirmez vos réglages en cliquant sur le bouton de validation en forme de V. La fenêtre se ferme.

Étape 2 > Incorporez la mer

Notre relief est devenu une petite montagne. Nous allons maintenant l’entourer d’eau pour en faire une île au milieu de la mer.
1/ Cliquez dans la barre d’outils supérieure sur l’icône en forme de flaque d’eau appelée Create Water Plane. Une grille rouge apparaît : c’est la mer ! Cliquez sur la grille, et abaissez le niveau de la mer à l’aide de la souris pour qu’elle soit juste au dessus de la limite inférieure de la montagne.
Appuyez maintenant sur la touche 2 du pavé numérique pour passer à la vue de dessus. Cliquez ensuite sur le bord inférieur droit de la grille rouge, et déplacez le curseur vers la droite pour agrandir la mer jusqu’en bas de l’écran.
Cliquez ensuite dans la grille pour la déplacer et la repositionner au centre de l’écran. Appuyez sur la touche 1 du pavé numérique pour retourner à la vue caméra.
2/ Cliquez maintenant sur l’icône M à côté de la mer pour pouvoir choisir l’apparence de l’eau. Comme pour le choix de la texture de la montagne, cliquez sur le bouton Texture Library, puis dans le menu qui se déroule sur Basic et sur Oasiswave.
Cliquez ensuite dans l’interface centrale sur le premier emplacement de la ligne Specular Halo, puis cliquez successivement sur les lignes Diffusion, Bump Height, Reflection, et sur le deuxième emplacement de la ligne Transparency. A gauche de la ligne Bump Height, tirez sur la petite barre marron vers la gauche pour afficher le nombre 10 (plus ou moins).
Confirmez vos réglages en cliquant sur le bouton de validation en forme de V. La fenêtre se ferme.

Étape 3 > Ajoutez le ciel

1/ Pour gérer le ciel et la lumière, vous devez cliquer sur Sky & Fog tout en haut de l’écran. Une nouvelle barre d’outils apparaît. Cliquez sur le petit nuage pour ouvrir l’éditeur de ciel SkyLab.

Cliquez sur la fenêtre à droite de l’aperçu du ciel pour faire apparaître des exemples de ciel prédéfinis. Faites défiler la liste vers le bas jusqu’à trouver celui qui s’appelle Armageddon Sunset. Cliquez dessus, puis sur l’icône de validation. Cliquez de nouveau sur l’icône de validation pour confirmer puis fermer la fenêtre.

2/ La grosse boule noire à droite sert à orienter la lumière du soleil. Le résultat est visible en direct dans la toute petite fenêtre de prévisualisation située à droite. Orientez la lumière de telle sorte que la scène soit éclairée par le haut et par la droite, pour qu’on perçoive un peu la texture de l’île.

Les éléments principaux de votre paysage sont maintenant bien à leur place. C’est basique, certes, mais rapide!

Étape 4 > Sauvegardez le projet

Avant d’aller plus loin, lancez un rendu si vous ne l’avez pas déjà fait, en cliquant sur la grosse boule grise Render. Vous devriez voir une île perdue à peine illuminée par la lumière rouge d’un coucher de soleil incandescent ! Bien sûr, tous les éléments de réglage qui figurent dans cet exercice sont donnés à titre indicatif. Tout peut être modifié selon vos envies. Mais avant d’ajouter quoi que ce soit, pensez à sauvegarder la scène à cette étape pour conserver une base.
Pour cela, dirigez votre pointeur vers le haut de l’écran afin de faire apparaître la barre des menus de Bryce. Cliquez ensuite sur File, puis sur Save as… Choisissez un emplacement sur votre disque dur, donnez un nom à votre projet et cliquez sur Enregistrer. Le projet est sauvegardé au format.br5, celui de Bryce.
Pour sauvegarder simplement le rendu de l’image, cliquez sur File, puis sur Save Image As… Choisissez un emplacement sur votre disque dur, donnez un nom à votre image, choisissez un format, Tiff par exemple, puis cliquez sur Enregistrer.
Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter de nombreux éléments à cette scène : d’autres montagnes, mais aussi de simples rochers, des arbres ou diverses formes géométriques en utilisant la barre d’outils supérieure. N’hésitez pas à fouiller l’interface, à essayer divers réglages afin de bien comprendre le fonctionnement du logiciel. Et gardez bien à l’esprit qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais réglages, les seules limites sont celles de votre imagination. Amusez-vous bien!

Frédéric Boulier et Pierre-Olivier Boidard

On peut obtenir une version plus » réaliste » en combinant différents terrains, quelques tonnes de caillasse et un peu de végétation avec des textures adaptées.